La voix de l’Étincelle

Anne-Dieu-Le-Veut

jeudi 16 février 2017 par Lyndsay Bégin

Je suis devant le cadavre de mon mari. En fait mon ex-mari. Il est mort en fier homme au moins. Il était sur son grand bateau en train de lutter contre la plus grande bête jamais vue. La plus grande baleine, Titan, elle a noyé mon mari. Elle l’a noyé ! Nous avons retrouvé sa carcasse de cela une semaine sur le port de Québec. Près du fleuve St Laurent. Pour moi ce fleuve porte malheur. Je passe jour et nuit à la morgue. Je ne veux pas le quitter. Il est 2 :11 du matin quand j’entends :
- Madame vous devez quitter la morgue. Vous avez dépassé la limite de temps à la morgue qui était de 8 jours. Vous devez retourner chez vous.
- Il n’en ait pas question. Je vais rester ici jusqu’au jour de ma mort.
- vous ne pouvez pas. Nous allons devoir faire l’autopsie.
- Nous savons déjà la raison de la mort alors maintenant fichez moi la paix !
Cette dame commençait à me taper sur les nerfs. Je crois qu’elle ne comprenait pas ce qu’était un deuil. Je ne pouvais pas avoir le mien ! Je me suis levé lentement très lentement. J’ai déposé la dernière fleur qui me restait sur le cœur de mon mari et je suis sortie de la morgue près du fleuve. Dehors il tombait de la neige. Quand j’étais rentré dans ce bâtiment, il n’y avait pas de neige. J’étais resté longtemps dedans. Il y avait un banc de neige. Je me suis mise a donné de furieux coup de pied a l’intérieur.
5 minutes plus tard, il y a des dizaines que dis-je des centaines de trous dans la neige. Je m’assois dans un des mes nombreux trous et pleure. Je vais me présenter. Je me nomme Anne Dieu-Le-Veut et j’ai 24 ans. Je vis sur la plage a côté du Fleuve Saint-Laurent. Ma maison était brulée. En plus de la mort de mon mari, une bande de voyous l’avait brulée pendant mon séjour à la morgue.

Une nouvelle voix me tire de mes rêveries. Je me retourne et vois une vieille dame. En fait elle a tant de rides que je ne vois presque plus son visage. Elle me fait soudain une proposition que j’écoute attentivement. Elle me dit :
- Ma chère fille. Je connais ton histoire et ta vie, je sais que tu vis des moments très durs. Viens chez moi, tu auras une chambre, de la nourriture, des vêtements et de la compagnie. Par exemple, en retour, tu devras aider mon fils à faire ses tâches ménagères et ses tâches sur notre ferme.
Je n’avais plus beaucoup d’option. J’étais désespérée et cette vieille dame voulait m’aider. Je devais absolument accepter son offre. Donc 5 minutes, plus tard j’étais dans ma nouvelle chambre et je m’installais. Soudain, on cogne à ma porte. J’ouvre et voit un splendide jeune homme. Beaux muscles, yeux perçants, lèvres fines, haleine enchanteresse, il était parfait pour moi. Fascinée par sa beauté, je ne remarque pas le tas de linge pour femmes qu’il a soigneusement déposés devant ma porte. Alors je m’avance eu peu …. Et trébuche sur le tas de linge, et tombe directement en direction du beau jeune homme qui est sûrement le fils de la vieille dame.
Morte de honte, je me rends compte quelques secondes plus tard que je suis dans les bras du jeune homme si mystérieux. Il me demande tout à coup :
- Quel est votre nom gente dame ?
Poli en plus, oh euh mon nom, oui tout de suite.
Je me nomme Anne Dieu-Le-Veut.
Vous êtes sûrement la jeune fille dont ma mère m’a parlé. Nous allons vous laissez un jour de repos et demain nous commencerons les travaux.

Oh. Super. Je regarde l’horloge sur le mur. Il est 10 :21.
- Vous quel est votre nom ?
- Louis. Louis Bergeron. A votre service. En fait demain ce sera vous qui serez à mon service.
En plus il avait le sens d l’humour. Charmant. Même très charmant. Bon maintenant je devais aller me coucher.

LE LENDEMAIN
Je me lève et m’habille rapidement. Je me dirige vers la cuisine et je sens une bonne odeur de bacon et de rôti. Je m’assois et Louis me tend une liasse de papier sur laquelle il est écrit :
Tâches de Louis :
Nourrir les poules et les vaches
Balayer l’étable
Faire à manger
Tâches d’Anne
Nourrir les chevaux
Balayer l’écurie
Lire le livre a ma mère
Wow. La dernière tâche m’a plutôt déstabilisée. Cette dame était si veille qu’elle n’était même pas capable de lire un livre toute seule. Mais bon.

L’AVENTURE COMMENCE ICI !
1 an plus tard…..
Je suis sur un grand bateau. Avec Louis. Mon mari. Nous sommes aussi accompagnés de nos 3 enfants. Isabelle, Iris, Éléonore. Nous sommes en voyage dans la mer des Caraïbes. Nous sommes en voyages vers le Portugal. Je suis à présent la plus grande leader des pirates femmes. J’en suis très fière et je vais justement au Portugal à la demande du roi. Je crois qu’il veut que je vienne pour faire une manifestation avec des femmes qui veulent être des pirates. Aussi je crois qu’il veut me donner un oscar ou un truc comme ça….

C’est la belle vie en ce moment. Mais soudain on entend un bruit, un gros bruit. Et maintenant ce sont les derniers mots que j’écris sur ce papier car ce gros bruit c’était ma mort. Je vous laisse là mes chers amis…… Adieu ! Je vous laisse a présent deviner ce qui m’a capturé car non, ce n’était pas une baleine ou un requin. Pour savoir la réponse, allez voir au bas de la page, vous allez savoir ce qui m’a capturé. Je pense à mes filles. Tout mon héritage va leur allez directement. Elles sont maintenant dans le petit canot de sauvetage quand je me fais kidnappée. La plus jeune d’entre elles, Éléonore, crie mon nom et me dit de revenir. Je ne la reverrais plus jamais. Je voudrais revoir leurs petits visages et embrasser une dernière fois Louis mais soudain, je me fais violemment frappé à la tête et je tombe dans les vapes.
FIN !

Lyndsay Bégin

DESCENDEZ LA PAGE POUR SAVOIR LA VÉRITABLE HISTOIRE D’ANNE !

Anne Dieu-Le- Veut s’est fait capturer par les Espagnols. Dans leur pays, elle s’est faite torturé a mort. La raison de cette violence : les Espagnols étaient contre les pirates femmes. Dans leur royaume c’était interdit que les femmes soient des pirates, voila pourquoi ils s’étaient attaqués à Anne et non à ses filles et à son mari. Elle ne s’est jamais rendue à destination. Cette femme a tout perdu, alors pensez à elle avant de vous plaindre de votre vie. Pensez-y ! C’est important !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 27 / 7784

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Classe de 4-5e année  Suivre la vie du site Textes d’élèves   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License