La voix de l’Étincelle

Moi et la mort

mardi 14 février 2017 par Marianne Morin

Chapitre 1 ma carte d’expédition
Bonjour, aujourd’hui je travaille sur mon nouveau projet. Je suis entrain de créer ma carte d’expédition en Arctique. Et oui je suis cartographe. Je suis dans mon petit bureau à l’Islet sur mer, mon village natal. Sans oublier que je suis aussi un pionnier de l’exploration Arctique. J’ai quitté mes parents très jeune et ma mission est une expédition en Arctique pour y planter un drapeau. Mon nom est Octave-Jules Morin et j’ai 44 ans. Je suis née le 18 janvier 1888. On est en 1932 et je viens de recevoir un bout de parchemin brulé que je le lis à l’instant.
Cher O-J Morin,
Ton aide à l’institut de pionniers nous est très précieuse. Mais tout le monde croit que je suis impliqué dans un complot de meurtre d‘un amérindien avec qui je fessais du commerce de fourrure. Donc, tu vas être accompagné du capitaine Bernier.
Merci pour ta coopération.
M. Noir à O-J Morin
PS : ton bateau s’appelle le Gauss, un bateau à vapeur.

Capitaine Bernier ?
Ha ! Oui ! Le vieux monsieur.
Un complot de meurtre ?
Non ça ce ne peut pas.
Le détective que j’ai engagé va découvrir le vrai tueur.
Chapitre 2 le nouveau jour
Enfin le jour est venu !
Nous sommes en janvier 1933 et mon détective n’a encore rien trouver.
Mais bon ! J’embarque dans mon navire et nous sommes partis. En plein milieu de l’océan, j’ai reçu une lettre d’un pigeon voyageur et je la lis à l’instant.

Cher O-J Morin,
Nous avons trouvé l’empreinte d’un contrebandier non loin du petit village où ton capitane a été accusé.
Détective à O-J Morin
Une empreinte d’un contrebandier
Alors je vais lui écrire une lettre de remerciement.
Cher Détective Girard,
Merci ! Mais cela ne prouve pas qu’il est le tueur. Merci quand même.
O-J Morin à Détective Girard.
Chapitre 3 en Arctique
Pour survivre au froid glacial, sans se perdre, je fais des échanges avec les Inuits comme des fusils contre un guide pour les explorations.
Une autre lettre vient d’arriver.
Cher O-J Morin,
Nous avons trouvé une empreinte sur l’objet du meurtre.
Détective Girard à O-J Morin

Un an plus tard
Cher O-J,
Nous avons trouvé le tueur. Il s’agit d’un contrebandier.
Détective Girard à O-J Morin.

Enfin chez nous
Aujourd’hui…
C’est la fin…
Mes pieds sont glacés et noirs…
ADIEU !
Fin !

Marianne Morin


Marianne Morin

Articles de cet auteur

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 13 / 6852

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Classe de 4-5e année  Suivre la vie du site Textes d’élèves   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License